Un bon livre sur la prison : Karim Mokhtari, Rédemption

Il y a quelques jours, j’ai fini de lire Rédemption, racontant le parcours de Karim Mokhtari, sous la plume de Charlie Carle. Je dois reconnaître que je lis très peu ce genre de livres, à la frontière de l’autobiographie, du témoignage, du fait divers et de la réflexion sur le monde juridique. J’ai été poussé par deux éléments : tout d’abord, je connais Charlie Carle, et ensuite, il s’agit d’un livre sur l’univers carcéral.

Eh bien, je recommande chaudement sa lecture.

Malgré quelques maladresses avec les termes juridiques, en début d’ouvrage, il s’agit d’un livre précieux.

Karim Mokhtari a compris ce que beaucoup n’ont pas saisi : se mettre à nu, se lvrer, dévoiler ses failles, ce n’est pas faire preuve de lâcheté ou de faiblesse. Au contraire, c’est faire preuve de force. Car il n’est pas évident d’offrir son âme au regards inquisiteurs.

C’est avec des exemples concrets, avec le récit de sa vie, tout simplement, que Karim Mokhtari dresse le portrait du prisonnier. Il peut s’agir d’un homme solide, bien sûr. Mais il s’agit aussi de quelqu’un qui vit dans une solitude et une violence extrême.

C’est ce choc que je ressens à chaque fois que je me rends en prison.

Pour acheter le livre

Publicités